We use cookies to ensure that we give you the best experience on our website. If you continue without changing your settings, we'll assume that you are happy to receive all cookies on the ESCP website. However, if you would like to, you can change your cookie settings at any time.

Close

Soutenance de thèse
Des métriques, des femmes et des hommes.
Le cas des médecins hospitaliers à l’épreuve des mesures de l’activité.

Warda Ben Daali - Doctorante du programme Ph.D. ESCP

Warda Ben Daali, doctorante du programme Ph.D. ESCP a soutenu publiquement sa thèse de Doctorat en Sciences de Gestion.

2 juin 2020 – 14h00 (CEST)
ESCP Business School Campus République
Room Raymond Martin

Résumé

Cette thèse aborde les effets et implications des dispositifs de quantification sur des professionnels médicaux aux prises à des contraintes institutionnelles et économiques croissantes.

Les trente dernières années ont été marquées par une prolifération controversée des indicateurs dans le domaine de la gestion publique. Dans le secteur hospitalier, les études mettent en évidence les effets néfastes des mesures de la performance pour les établissements autant que pour leurs membres. La managérialisation de l’hôpital, la marchandisation de la santé, la colonisation comptable sont fréquemment interprétées comme les causes autant que les conséquences d’une rationalité néolibérale assurée par les mesures.

En interrogeant les effets des systèmes des mesures au travers de leurs usages cette thèse met en évidence la pluralité des registres d’action et de justification qui y sont encastrés. À partir d’une enquête ethnographique se réclamant d’une posture interprétative, nous éclairons le rapport ambivalent que les médecins entretiennent avec les mesures dont les finalités restent abstraites mais dont les effets sont avérés. La mobilisation du concept de réactivité combiné aux ressorts psychiques et symboliques que fait intervenir la quantification permet de souligner une sensibilité partagée pour la mise en nombre de l’activité. Toutefois, l’analyse de cet attachement aux mesures fait apparaitre des composantes psychiques et symboliques que la quantification semble exacerber.

Nos résultats mettent ainsi en évidence que derrière une apparente normalisation économique des comportements intervient une pluralité de dynamiques : idéal d’excellence, besoin de reconnaissance, impératifs en matière de qualité des soins, pression aux résultats. À l’hôpital la quantification de l’activité offre un langage particulièrement malléable et susceptible de se greffer, d’exacerber ou de pondérer des contraintes variées.

Cette recherche plaide ainsi en faveur d'une approche plurielle des mesures dans les institutions de sorte à s’abstraire d’une lecture univoque de celles-ci eu égard à la variété de logiques et de registres qu’elles servent en pratique.

Jury

Directeurs de recherche :

  • M. Olivier Saulpic,
    Professeur, ESCP Business School
  • M. Philippe Zarlowski,
    Professeur, ESCP Business School

Rapporteurs :

  • Mme. Caroline Lambert,
    Professeure, HEC Montréal
  • Mme. Annick Valette,
    Professeure des Universités, IAE de Grenoble

Suffragants :

  • Mme. Aude Deville
    Professeure des Universités, IAE de Nice
  • M. Afshin Mehrpouya,
    Professeur Associé, HEC Paris
  • Mme. Catherine Paugam-Burtz,
    Professeure des Universités – Praticien Hospitalier, Assistance Publique des Hôpitaux de Paris

Campuses